• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

le Dark Dog Moto Tour 2010 de Bruno Laforêt

Posté par asmaco le 2 novembre 2010

Bruno LAFORET Kawasaki Versys n° 63

bl1.jpg

Cette année j’ai eu la chance de pouvoir faire le Mototour. Depuis le temps que j’attendais cette opportunité !

Cette chance me sourit par l’intermédiaire de Kawasaki France qui organise un « concours » réservé aux 650 Versys. Ca tombe bien j’en ai une (enfin….. le concessionnaire Kawa du Mans en possède une qu’il me prête gentiment pour la saison !). C’est notre Nick national (heu international) qui me prévient de ce concours. Je me dis, allez pourquoi pas tenter sa chance…et hop au mois d’août un petit mail de Kawa qui m’annonce la bonne nouvelle !

Donc j’intègre l’équipe officielle Kawa dirigé par Patrick Maccio (Pandi Panda pour les intimes) et son team de mécanos au top. Kawa nous paye même un stage de glisse avec J.P Goy, le fameux cascadeur moto ! Mais bon c’est un peu loin, et je ne peux pas le faire, dommage !

L’équipe se compose de 5 clients avec leurs motos, de Karine Siltz la rédactrice en chef de Motos et Motards et de Marc Granié pour encadrer tout le monde avec sa grande expérience de la course. De plus, un Tripy nous est prêté pour la durée de la course. C’est le paradis tout ça.

bl2.jpg bl3.jpg

Samedi 25 septembre : Préparatifs et contrôle technique.

J’arrive à Val de Reuil en début d’après midi et découvre l’équipe Kawa et mes futurs compagnons au grand complet.

1er contact avec un « team d’usine » : Quoi ta moto n’est pas propre, tiens voila des produits, au boulot ! C’est quoi ces plaques n° en carton, il va falloir les refaire……. Le règlement technique à changé, il faut un protège chaine ! Et une heure après, la moto est propre, des plaques n° nickel et bien fixées, un protège chaine et 2 pneus neufs . . . . . Ouf !

Dimanche 26 septembre : C’est le grand jour, le Départ !

Bon il pleut……..on est quand même en Normandie il ne faut pas l’oublier !

Ce premier jour se compose d’une petite spéciale en ville en guise de prologue. Nous faisons le parcours à pied avec notre « professeur » pour reconnaitre le parcours. Des ralentisseurs, des chicanes et une partie en terre avec une compression de folie. J’ai la chance de rouler sur le mouillé mais sans la pluie, et finis la spéciale avec le 34ème temps. Je suis super content de ce résultat, Marc Granié lui est 16ème .

bl4.jpg

Lundi 27 septembre : Les choses sérieuses commencent !

Première étape en direction du circuit de Magny-Cours.

On commence par un petit CH de 12 mn qui nous emmène vers une base chrono. Qui dit CH court dit « faut pas mollir ! » Sauf que le matin à 8h30 c’est plein de bagnoles, de déviations et le parcours emprunte des agglomérations à plus de 50% ! Heu pour tenir le 60 de moyenne c’est chaud. Les derniers kms se font à l’arrache et j’arrive au CH pour pointer dans ma minute avec 3 secondes de marge. Ca commence bien !

1ère base chrono de ma vie, bon je mets gaz au début puis stabilise la vitesse moyenne, je passe la cellule au alentour de 61 km/h à mon compteur de vélo, 23ème c’est pas mal pour une première.

Ensuite c’est la traversée de la Beauce et de la Sologne, rien d’intéressant comme parcours, et nous arrivons dans l’après-midi, sous la pluie, sur le circuit de Magny-Cours. Les 30 premiers du classement s’élancent pour une première série avec une piste bien trempée. Pas mal de chutes et c’est Lionel Richier sur Kawa qui s’impose devant Denis Bouan. Pour ma part, je suis 1ère ligne de la deuxième série. Le tour de formation et de chauffe me permettent de me remémorer le circuit où je n’avais pas mis les roues depuis 2005. Je me rends compte que l’adhérence n’est pas si mauvaise que cela, on va pouvoir mettre du gaz, le mouillé va niveler les moteurs. Après un départ correct, je me fais pourrir dans la ligne droite par 5 ou 6 motos plus puissantes, et ensuite plus personne, sauf Laurent Cochet qui me dépasse dans la ligne droite des stands au 2ème tour, et avec lequel on va se tirer une bonne bourre jusqu’au drapeau à damier…. Génial ! A mon grand étonnement je suis 22ème au scratch sur le circuit c’est le paradis, les écarts sont très importants sur les suivants, c’est toujours ça de pris pour la suite.

Ensuite un peu de repos et on enchaîne par la spéciale de nuit, les circuits kart et école de Magny-cours. Là c’est une première, je ne connais absolument pas, on va conduire à vue….enfin de nuit la vue va être courte ! Je la joue super prudent, faudrait pas s’en mettre une le 2ème jour ! J’arrive tout de même à finir 43ème au scratch et 33ème multi.

Bilan de la journée : Génial, 21ème au classement du jour, ce qui me fait remonter à la 23ème place du scratch général, je n’en crois pas mes yeux quand je regarde la feuille de temps ! Marc Granié lui est 11ème. C’est Kawa qui doit être content ! !

Mardi 28 septembre : La première spéciale.

Aujourd’hui, petite étape en direction de Belleville.

La première partie de la journée se déroule sans incident, les routes tournent de plus en plus, et je me suis bien habitué au Tripy. Dans l’après midi, le rythme commence à devenir plus rapide, et quelques concurrents commencent à jardiner un peu. Qui dit jardiner dit prise de risque pour rattraper le retard, et c’est ce qui arrive au n°72 Laurent Madiot, qui s’en met une bonne dans une compression prise à haute vitesse et qui lui fait faire un tonneau par l’avant ! Je m’arrête donc pour appeler les secours et rester avec lui jusqu’à leur arrivée. Heureusement il ne souffre que d’une fracture de la clavicule ! Après une demi-heure d’arrêt, il faut repartir, la tête un peu ailleurs, et c’est juste à ce moment là que le parcours devient un peu chaotique. Un petit chemin sur la gauche difficile à trouver, quelques cases de RB un peu bizarres et le temps devient cours pour pointer au CH. Heureusement je rejoints les 2 compères de MJ, Zef et Laurent, et on commence à rouler comme des fous pour pointer à l’heure. Encore une fois la chance est de mon coté, je pointe avec 3 ou 4 secondes d’avance !

Ensuite la base chrono : je passe la cellule pile poil à 60 de moyenne, 86ème ! il faut revoir l’étalonnage de mon compteur.

Spéciale de St Lager : on l’a reconnue avec Nick en voiture 10 jours auparavant. Ben en Safrane ça va moins vite qu’en moto, je suis surpris par les 2 ou 3 premiers virages, c’est chaud. Je fais 48 au scratch, moi ça me va ! Notre coach Marc lui fait 45ème.

Bilan de la journée : 45ème au scratch du jour et 25ème au général, et on a roulé comme des oufs pour rien car les pénalités de ceux qui en ont pris au CH « limite » ont été annulées !

Mercredi 29 septembre : Enfin une vraie étape.

480 bornes en direction de la Savoie avec un circuit et une spéciale.

Circuit de Bresse : Joli petit circuit assez facile à apprendre, qui tourne pas mal.

bl5.jpg

Je pars avec la première série, les pneus sont chauds on a mis les couvertures ! ! Bon la puissance de la Kawa (58 cv à la roue) est quand même un peu juste sur le sec, même sur un petit circuit. Les 2 premiers tours je me tire la bourre avec un 750 Gex qui me dépasse en ligne droite, mais à qui je fais les freins dans tous les virages, il commence à en avoir marre et à la sortie d’un gauche met les gaz beaucoup trop tôt et . . . . s’envole. C’est bizarre comme le temps peu s’arrêter quelques fois, car en voyant le pilote en l’air j’ai le temps de me dire « mais ou il va tomber, droite, gauche, droite, gauche… bon je passe à droite » et l’évite de 10 cm ! ! ! ouf. Drapeau rouge et deuxième départ. Je finis en me bagarrant avec Alain Fratini et son Aprilia Mana. C’est cool quand même le circuit ! Je termine à 5’’de Marc Granié, 1’’ au tour ça va.

Ensuite direction la Savoie en traversant le département de l’Ain, avec pleins de petites routes excellentes, limite enduro parfois.
bl6.jpg

Après la pause du midi, nous avons droit à un petit CH d’une vingtaine de mn pour rejoindre la spéciale de Janvais. Je prends la roue de Michel Bonneau pour ne pas mollir. Nous roulons à bonne allure depuis 15 mn lorsque le Tripy nous dit de prendre à gauche dans une intersection…..et là gros doute entre nous, on se regarde, on réfléchi 30 s et décidons de prendre nous aussi à gauche mais pas convaincus ! Au bout de 1 km on aperçoit un concurrent arrivant à toute berzingue en sens inverse ! Ni une ni deux on fait demi-tour et prenons à droite. J’arrive au CH dans ma minute……. ouf pour la troisième fois depuis le début.

Nous apprendrons par la suite qu’il fallait faire une boucle à droite pour aller à la spéciale et que le Tripy  nous indiquait directement la sortie de cette boucle. Des dizaines de concurrents se sont fait avoir et on pris des pions.

Spéciale de Janvais : la moitié dans les arbres, l’autre moitié sur le gravier ! ! Je me la joue cool.

bl7.jpg

Bilan : je fini 38ème de la journée, et pointe à la 23ème place du scratch général. C’est de la folie !

Jeudi 30 septembre : La boucle de Savoie.

Aujourd’hui une boucle de 300 kms autour de Brides les Bains.

Départ à 8h30 vers la première spéciale de Notre Dame du Pré, une belle route de montagne avec plein de virages en épingle.

Même chose qu’avec les autres spéciales reconnues en voiture, en course c’est pas du tout la même chose. Je me fais surprendre par un gauche et passe à la limite du tout droit. Par contre des dizaines de concurrents n’auront pas cette chance et irons bien tout droit. Dont notre Marc Granié national avec à la clef une petite chute.

Bon un petit 45 au scratch, ce n’est pas trop mal.

Ensuite grosse boucle à travers toute la Savoie, les stations de ski et le col de l’Izeran à 2800 mètres !

L’après midi retour à Notre Dame du Pré pour un deuxième essai, cette fois ci sous la flotte. Les 10 ou 15 premiers du classement passeront sur le sec, tant mieux pour eux !

Bilan : 43 au scratch de la journée et 27 au général. Dans les 30 au bout de 5 jours, même dans les rêves je n’y pensais pas !

bl8.jpg

Vendredi 1er octobre : Etape Marathon.

Cap au sud !

Aujourd’hui lever à 3h30, ptit déj et on reçoit le RB à 4h30 pour un départ 1h plus tard. Mais quand on voit l’épaisseur du RB on se dit qu’une heure c’est largement suffisant pour découper, coller et enfiler le tout dans le lecteur. 250 cases pour 600 bornes ! Ah ce n’est pas l’Ultimate !

Cette année l’étape Marathon est à 50 km/h de moyenne car on part sous la flotte…

Le début est un peu limite, nuit, froid et surtout brouillard pour les 2 premiers cols, la Madeleine et le Glandon. Je roule cool et me repère à la bande blanche au milieu de la route. Une fois le jour levé et passé le col de Luz la croix haute le soleil fait son apparition et les routes de la Drôme me redonnent l’envie de rouler. Plus on se rapproche de Malaucène et plus les routes deviennent Bournisienne ! Le pied !

Spéciale rapide de Vaux, déjà faite au Ventoux mais raccourcie cette fois ci. 54 au scratch mais juste derrière Marc Granié à 2/10ème. Fallait avoir du moteur !

Ensuite deuxième spéciale de la journée, Suzette. Super spéciale avec plein de virages mais route très bosselée. 57 au scratch, mais 1seconde et demi devant Marc ! ! Il fatigue le vieux ou quoi ?!

La descente sur Toulon est un des moments inoubliables de ce Moto Tour. Déjà on se fait le Ventoux, et ensuite 200 bornes de pur régal avec Marc Granié et Laurent Cochet dans mes roues. C’est le pied !

bl9.jpg

On arrive à Toulon, il y a du monde  partout, le paddock est immense avec le salon de la moto en plus. Etape marathon oblige, nous devons faire l’assistance tout seul. Sur le Versys cela consiste à enlever le lecteur de RB, graisser la chaine et nettoyer la moto (et oui les gars de chez Kawa nous surveillent !)

Bilan de cette journée : 49ème  au scratch et 1er du team Kawasaki ! (on se console comme on peut).

Au général je reste 27ème, mais demain c’est le Castelet et là ça va être une autre histoire.

Samedi 2 octobre. HTTT

C’est bientôt la fin !

C’est accompagnés par les CRS que nous atteignons le fameux circuit du Castellet HTTT.

bl10.jpg

Bon dieu que c’est large et que la ligne droite est longue, on en voit pas la fin, c’est interminable avec le Versys. En fait c’est beaucoup plus dur que le circuit de Bresse, et le fait d’être à la ramasse sur la ligne droite me fait perdre le rythme. C’est avec un temps de m…. que je fini cette séance. Bon c’était prévisible !

Aller, 70ème, c’est quand même un peu au dessus de la moitié ! ! !

Ensuite ballade dans l’arrière pays avec la spéciale de Mazaugues. Très très belle spéciale, un vrai régal, même avec un pilotage à vue, car jamais faite.

bl11.jpg

Dommage pour Etienne Godard qui chute en voulant remonter à la 3ème place devant L. Richier.

Fin de la journée, on rentre sur Toulon, parc fermé et ensuite parade à travers la ville. Super moment ou toute l’équipe Kawa roule ensemble.

Bon 61ème aujourd’hui, heureusement que ça n’a pas été comme cela tous les jours !

Je recule au scratch pour me retrouver 32ème juste devant Marc Granié et 1er des Kawa men ! Et oui, le pauvre Marc s’est arrêté dans la spéciale ! ! ! ! oui, oui il s’est arrêté et a demandé où était le point stop à un des commissaires, qui tout surpris lui à répondu « heu beaucoup plus loin ». Bilan il perd plus d’une minute.

Cette dernière soirée se passe dans un petit restau bien sympa avec toute l’équipe Kawa accompagné du staff de Motos et Motards venu encourager leur petite Karine. Au menu histoires et déconnade ! ! !

bl12.jpg

Dimanche 3 octobre. C’est la fin !

Le Mont Faron.

Aller encore un effort, c’est la dernière spéciale de cette magnifique course, le mythique Mont Faron.

Heu, quand on est au départ et que l’on regarde la spéciale on se dit que ça monte beaucoup et que la route est vraiment pas large.

bl13.jpg

Sergueï est là pour faire l’andouille, c’est la décontraction qui domine. Mais dernière spéciale ou pas, il y en a qui on décidé quand même de se mettre au tas, et l’ambulance est obligé de se frayer un passage sur cette petite route encombrée de motos.

Aller dernière descente sur Toulon, on plis les gaules et direction la Sarthe.

Bon au final je suis 33ème et super super super content de ce Moto-Tour 2010.

Premièrement pour le classement.

Deuxièmement pour la course en elle-même, même si cette année aura été le plus facile de tous (dixit les anciens). C’est vrai que j’aurais aimé une course plus difficile, mais bon il faut que le plus grand nombre de concurrents arrive à Toulon, alors on ménage….

Troisièmement pour tous les gens fabuleux que j’ai rencontrés durant cette semaine.

VIVEMENT LE DDMT 2011 ! ! ! ! !

Classement des Kawa men :

32 Marc GRANIE………..à 9,22
33 Bruno LAFORET……..à 9,26
54 Eric SERGENT………..à 13,14
68 Laurent LANNOY…….à 14,26
71 Karine SLIZ……………à 15,30
75 J-Louis MAS…………..à 15,55
131 Bruno DECROCQ… …à 5,50,36

Comme quoi une Versys n’est pas ridicule au DDMT. (Avec un peu plus de préparation c’est même très bien ! !)

Pour finir merci à tous ceux qui ont de prés ou de loin contribué à la réussite de ce Moto Tour.

Kawa France, la concession ZX motos, Nick, Yann, Gilles et Benoît pour le montage des feux le dernier jour et mes élèves pour avoir acheté mes tee-shirts !

Publié dans sport moto rallye | Pas de Commentaire »

 

Saison de Formule One 2007 |
LA MARAUDE |
sera1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | o0513ph0o
| r2087amburestauration
| MOJREM